Le portail des églises et associations protestantes de l’agglomération grenobloise adhérant au Réseau Fraternel Évangélique de France


CoeurNet (accueil) > En avoir le coeur net... > Ethique > Ethique médicale > La vasectomie

La vasectomie

samedi 6 mars 2004, par Jean Igor Wolga


Une femme chrétienne engagée à qui j’ai posé la question de ce qu’elle pensait de la vasectomie m’a tout de suite répondu : « C’est génial ! Pourquoi est-ce que ce serait toujours la femme qui supporterait toutes les contraintes et les désagréments : les règles, la grossesse, l’accouchement, la responsabilité de la contraception ? » Après quelques instants de réflexion, elle a rajouté : « Oui, mais d’un autre côté, après 40 ans il vaut mieux la ligature des trompes pour la femme, car de toutes façons, elle risque trop d’avoir un enfant trisomique, alors que l’homme, s’il veut se remarier en cas de décès de sa femme, pourra encore avoir des enfants ».

Il est vrai que les ovules de la femme vieillissent car à la naissance de la petite fille, de la future femme, tous ses ovules sont déjà présents et sont déjà prêts pour l’ovulation qui commencera tous les mois à partir de sa puberté. Le problème de l’âge ne se pose pas chez l’homme dont les spermatozoïdes se renouvellent sans cesse et ne vieillissent pas.

La vasectomie est une petite intervention qui se fait sous anesthésie locale et qui peut se faire maintenant sans incision cutanée. Elle consiste à sectionner et à ligaturer les canaux déférents de l’homme, entre les testicules et la prostate.

Il est vrai que la vasectomie est trop méconnue et trop peu utilisée par rapport à la ligature des trompes chez la femme, alors qu’elle est beaucoup moins dangereuse. Une étude américaine publiée en 1999 a montré que, comparée avec la vasectomie, la ligature des trompes est 20 fois plus susceptible d’avoir des complications majeures, coûte trois fois plus, et que la mortalité, bien que rare, est 12 fois plus élevée pour la stérilisation de la femme que celle de l’homme.

L’efficacité est également plus importante pour la vasectomie que pour la ligature des trompes. Par contre la réversibilité (possibilité de faire une intervention chirurgicale pour rétablir la continuité des canaux déférents) est beaucoup plus faible que pour la ligature des trompes, et si elle est faite plus de 10 ans après la vasectomie, les chances que les testicules retrouvent leur fonction de fabrication des spermatozoïdes est à peu près nulle.

La vasectomie offre aussi l’avantage de faire participer davantage l’homme à la régulation des naissances et de ne pas en laisser toute la responsabilité à la femme.

Certaines études semblent avoir montré une légère augmentation du risque de cancer de la prostate après vasectomie, mais l’avis des spécialistes à ce sujet n’est pas unanime, car il peut y avoir un biais, qui est celui d’une meilleure surveillance des hommes vasectomisés.

La vasectomie pose 4 problèmes :

- un problème légal : la vasectomie n’est pas autorisée à titre contraceptif dans de nombreux pays (de même que la ligature des trompes). Il en est ainsi de la France, où elle est considérée comme une mutilation, c’est-à-dire la suppression d’un organe (alors que l’avortement, qui est la suppression d’une personne, est légal !). Elle n’est tolérée par la loi et par l’Ordre des Médecins qu’en cas de nécessité médicale pour la personne, notamment pour protéger la santé et parfois la vie de la femme. Il est très difficile en France de trouver un chirurgien qui accepte de la pratiquer à titre purement contraceptif.
Elle est par contre autorisée en Angleterre (où 16% des hommes en âge de procréer y ont recours), en Belgique, en Espagne, aux Pays-Bas, au Danemark, aux Etats-Unis, au Canada. Elle est utilisée à grande échelle en Chine, en Inde, en Thaïlande, en Corée.

- un problème d’irréversibilité : avant de prendre une décision de vasectomie, il vaut mieux, pour l’homme et le couple, considérer que cette intervention est irréversible, et que l’homme ne pourra plus jamais avoir d’enfant. On réserve donc la vasectomie aux hommes âgés d’au moins 35 ou 40 ans, qui ont eu au moins 2 ou 3 enfants, et qui ont bien réfléchi avec leur conjointe aux conséquences de cette intervention. De plus, il est recommandé avant la vasectomie de faire un dépôt dans une banque de sperme (appelée CECOS en France), sachant que l’insémination artificielle avec sperme du conjoint (IAC) n’est pas critiquable d’un point de vue éthique ou biblique.
Si la vasectomie est irréversible, son efficacité n’est par contre pas immédiate, car il faut attendre 3 mois ou une vingtaine d’éjaculations au moins pour que les organes génitaux masculins soient débarrassés de tous spermatozoïdes.


- un problème de contraception : si Dieu a commandé à l’homme de procréer, rien dans la Bible ne permet de penser qu’un couple doive avoir un nombre illimité d’enfants. Les progrès de la médecine, grâce à l’intelligence que Dieu a donnée à l’homme, a permis de réduire la mortalité infantile et rendent nécessaire le contrôle de la fécondité par des méthodes naturelles ou artificielles, mais à condition d’éviter toute méthode qui supprime une vie déjà commencée (ce qui n’est pas le cas de la vasectomie).

- un problème de mutilation : il est vrai que la vasectomie porte atteinte à l’intégrité d’un organe sain, mais c’est une mutilation volontaire. La Bible ne condamne formellement que les mutilations qui accompagnent les cultes idolâtres. La circoncision dans la Bible est bien une mutilation pratiquée pour sceller dans sa chair son appartenance à l’Eternel. Elle est utilisée aussi dans le Nouveau Testament comme image de la repentance et de la rédemption en Jésus-Christ (la circoncision du coeur). Jésus a utilisé aussi la mutilation comme image spirituelle du renoncement au péché :

« Si ta main est pour toi une occasion de chute, coupe-la ; mieux vaut pour toi entrer manchot dans la vie, que d’avoir les deux mains et d’aller dans la géhenne, dans le feu qui ne s’éteint point. Si ton pied est pour toi une occasion de chute, coupe-le ; mieux vaut pour toi entrer boiteux dans la vie, que d’avoir les deux pieds et d’être jeté dans la géhenne, dans le feu qui ne s’éteint point. Et si ton oeil est pour toi une occasion de chute, arrache-le ; mieux vaut pour toi entrer dans le royaume de Dieu n’ayant qu’un oeil, que d’avoir deux yeux et d’être jeté dans la géhenne. » (Evangile selon Marc, chapitre 9, versets 43 à 47).

La vasectomie ne peut donc être une décision prise à la légère. Elle doit être décidée au sein du couple, après mûre réflexion, dans le cadre des lois existantes, lorsque les autres moyens de contraception qui ne portent pas atteinte à la vie ont été épuisés ou ne sont plus recommandés médicalement, et si possible après dépôt de sperme pour conservation.

P.-S.

Publié dans le magasine chrétien « l’Avènement »

Répondre à cet article

11 Messages

  • > La vasectomie 31 mai 2004 12:59

    Je suis chirurgien Urologue spécialisé dans le traitement de la fertilité et j’aimerais répondre à deux points :
    premièrement, depuis 2001, la vasectomie est légale en France si l’on respecte un délai de réflexion déterminé par la loi. deuxièmement il est faux de dire que la vasectomie est moins réversible que la ligature des trompes, c’est bien le contraire. Avec près de 90% de succès plus de 15 ans après la vasectomie et un taux de grossesse élevé, la reperméabilisation des canaux déférents est un geste courant et efficace si elle est effectuée microchirurgicalement par des mains expertes.
    Dr Georges-Antoine de Boccard
    Genève

    repondre message

    • > La vasectomie 1er juin 2004 09:20

      Merci pour ces précisions. En effet, la vasectomie est devenue légale en France juste après la rédaction de cet article (qui est antérieure à sa publication sur internet), mais il y a eu très peu d’informations à ce sujet, et la vasectomie reste très peu pratiquée, beaucoup moins que dans d’autres pays comme les pays anglo-saxons ou le Canada ou la Suisse. Votre expérience sur la reperméabilisation est très intéressante, mais en France la vasectomie continue à être présentée comme une intervention définitive.
      Dr Jean Igor Wolga

      repondre message

      • > La vasectomie 30 juin 2004 10:49, par Gilles B.

        Intéressé par votre article sur la vasectomie, j’aimerai avoir une liste de médecins pouvant pratiquer ce type d’intervention dans le sud-est de la France.

        repondre message

    • > La vasectomie 27 septembre 2004 16:21

      bonjour
      je me permet d’utiliser ce forum pour vous demander le contact d’urologues pratiquant la vasectomie en France sur un jeune homme de 30 ans et n’ayant jamais eu d’enfant ; car tous les urologues que j’ai contacté jusqu’à present ont refusé de me ligaturer le canal défèrent dans le cas cité ci-dessus. En effet, cela fait plusieurs années que j’ai pris la décision de ne pas faire d’enfant pour des raisons qui me sont propres, et en découle un désir de responsabilisation quant à la contraception. Cette solution nous (avec ma compagne) paraît la plus simple pour faciliter le quotidien.
      A signaler que ma compagne a déjà une fille de 8 ans et que nous sommes ensemble depuis 5 ans.
      En esperant trouver un urologue compréhensif, amicalement.
      anthony

      repondre message

      • > La vasectomie 13 mai 2005 15:43, par planning familial

        Je ne sais si vous avez eu des réponses à votre question qui date de presque 1 an.
        A notre connaissance 7 urologues pratiquent cet acte à Grenoble.
        entre autre à : la clinique des cèdres et urologie thiers
        Le planning familila

        repondre message

        • > La vasectomie 25 février 2006 19:19, par Nikolov

          pourriez vous nous faire parvenir plus de précisions sur vos informations et si aujourd’hui en 2006 elles sont toujours fiables
          merci davance

          repondre message

          • > La vasectomie 3 avril 2006 22:08

            Pour ma part c’est le docteur Eghazarian au CHU de Aix-en-Provence qui a pratiqué

            repondre message

            • > La vasectomie 21 novembre 2007 17:53, par JM

              je recherche également des chirurgiens région sud est de la france (Avignon) acceptant de pratiquer une vasectomie J’ai 29 ans et 4 enfants

              repondre message

              • > La vasectomie 25 novembre 2007 16:08, par UN demain meilleur

                Je vis aux USA et je viens juste de me faire vasectomisé parceque je ne veux vraiment pas avoir plus d’enfants.J’ai assez lu sur la vasectomie et j’ai bie compris l’importance.Alors, est-ce que quelqu’un peut-il me répondre aux questions suivantes :
                1) Après combien de jour puis je me baigner ?
                2) Après combien de jour puis je retourner au sex ?
                3) Après combien de jour puis je conduire de longues heures ?
                4) Après combien de jour puis je retourner au travail du bureau ?
                5) Comment vais-je m’assurer que la vasectomie ne va pas être responsable de ma postate ?
                6) Le docteur m’a cousu et doit enlever les filets lundi, est-ce la bonne ou meilleure méthode ?

                Voir en ligne : Mes inquiétudes après la vasectomie.

                repondre message

              • > La vasectomie 26 novembre 2007 14:58, par rémy

                bonjour, comme vous j’ai souhaité pratiquer une vasectomie en france plus spécialement en région parisienne !eh bien j’ai subi la foudre des chirurgiens urologues qui en france et malgré une loi voté se sont trouvés condamnés à des peines de prison avec sursi et de fortes amendes pour avoir pratiqué une intervention chirurgicale irréverssible sur des hommes qui pourtant avaient signés un engagement avisé et qui ont portés plainte car il avaient changés de partenaire et voulaient procréer à nouveau (chose impossible après cette opération).
                Par contre mon épouse pour des raisons d’incompatibiltés avec les contraceptifs existants (pillules,stérilet) il ne nous restaient que l’utilisation de préservatifs ce qui est pas terrible il faut l’avouer, donc après avoir parlé avec un dernier urologue de nos problèmes il nous à dirigés vers un confrère obstétricien et gynécologue qui nous à parlé d’une méthode simple et peu contraignante qui consiste à boucher les trompes de phallope
                sans ouverture chirurgicale (par voies naturelles) mais toutefois sous anesthésie générale mais sans hospitalisation de longue durée,une journée uniquement.Depuis tout est entré dans l’ordre ma femme n’a plus de problèmes de santé due aux hormones de synthèses contenues dans les contraceptifs et notre vie(sexuelle) est redevenue naturelle sans enfreindre nos convictions religieuses,car nous avons déjà quatre enfants et sommes contre l’avortement donc avec cette méthode ,dont personne ne parle (en effet il vaut mieux faire de l’argent en recevant des patientes pour leur prescrire la pillule sur ordonance !apparement).
                j’espère avoir répondu à votre question et avoir aidé d’autres couples en difficultées comme je l’ai été.

                fraternellement,

                rémy

                repondre message

            • > La vasectomie 27 mars 2012 09:50, par Daniel

              Bonjour,
              As tu eu une anesthésie locale ou générale ? Des suites post op douloureuses ?
              Merci.

              repondre message


Nouveautés | Lettre de nouvelles | Écrivez-nous ! | SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |