Le portail des églises et associations protestantes de l’agglomération grenobloise adhérant au Réseau Fraternel Évangélique de France


CoeurNet (accueil) > En avoir le coeur net... > Contes et poèmes > LA LETTRE PERDUE

LA LETTRE PERDUE

mercredi 4 septembre 2002, par Charly Cigna


Facile de parler de la mort,
Enfoncé dans un bon fauteuil,
Bien installé dans la douce quiétude
D’un foyer sans heurt
Et n’appréciant même pas
Tout l’avantage, tout le bonheur
Que cela représente
Pendant que cette poupée de neuf ans
S’éteint doucement
Dans une banale chambre d’hôpital ...
L’avantage de voir
Les couleurs de la vie,
D’entendre le chant des oiseaux
Dans le petit matin,
De parler, de chanter, d’aller et venir,
De respirer sans y penser,
L’avantage de vivre
Sans même y prendre garde !
Facile de parler
Quand elle est loin ...
Quand à la place de son visage
C’est le tien que j’ai vu,
Alors tout d’un coup
C’est devenu moins facile,
J’ai eu du mal à respirer,
Mon coeur a semblé rétrécir
Si vite que j’en ai eu mal
A la poitrine !
Quand brutalement
La mort a fait irruption
Dans la pièce,
La hardiesse et la crânerie
Se sont envolées,
Quand elle a pénétré mon cerveau
Comme une balle meurtrière,
Quand enfin elle avait investi
Tout mon être !...
Je me suis rendu compte
Que j’étais en sanglots ...

Répondre à cet article


Nouveautés | Lettre de nouvelles | Écrivez-nous ! | SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |