Le portail des églises et associations protestantes de l’agglomération grenobloise adhérant au Réseau Fraternel Évangélique de France


CoeurNet (accueil) > En avoir le coeur net... > Ethique > Compte rendu du 1er Congrès protestant évangélique Européen d’éthique

Compte rendu du 1er Congrès protestant évangélique Européen d’éthique

jeudi 2 juin 2005, par Danièle Attard


COMMUNIQUÉ DE PRESSE

ET L’HOMME DANS TOUT ÇA ?
Repères dans une société sans limites
27, 28 et 29 mai 2005 à Strasbourg

1er CONGRES PROTESTANT ÉVANGÉLIQUE EUROPÉEN D’ÉTHIQUE

Ancien Ministre, parlementaires européens ou helvétiques, théologiens, philosophes, médecins ou travailleurs sociaux ont apporté leur contribution au 1er Congrès protestant évangélique Européen d’éthique qui s’est déroulé le week-end dernier à Strasbourg.

Vingt organisations institutionnelles ou de formation ont soutenu ce premier congrès organisé à l’initiative du CPDH (Comité Protestant évangélique pour la Dignité Humaine) : les Alliances Évangéliques européennes francophones, la Fédération Romandes des Églises et Œuvres Évangéliques, les Assemblées de Dieu, la Fédération Évangélique de France et la plupart des Instituts théologiques et bibliques.

Plus de 370 participants

Plus de 370 personnes, venues principalement de France, Suisse et Belgique ont participé à ce 1er Congrès inauguré au Parlement européen par les interventions remarquées de Madame Georgina DUFOIX, ancien Ministre, de M. Miroslav MIKOLASIK, Député européen de Slovaquie et Docteur en médecine et de M. Claude RUEY, Membre du Conseil national suisse, Président du Parti libéral suisse et ancien Vice-président de l’Assemblée des Régions d’Europe qui rappelait : « L’éthique ? Tout le monde en réclame et tout le monde s’en réclame. La cause : un déficit des repères. » plaidant pour « une échelle des valeurs dans un occident obsédé par le plaisir individuel. »

Des thèmes d’actualité

Séances plénières, ateliers ont permis aux participants d’aborder de nombreux thèmes d’actualité touchant les principaux enjeux éthiques de notre société : « Début et fin de vie », « Environnement et développement durable », « Mondialisation », « Enfance et pornographie », « Le chrétien et le politique »,.... Lors de la soirée publique du samedi soir, près de 400 personnes de toute la région ont rejoint les congressistes pour écouter le Professeur Michel JOHNER, Professeur d’éthique à la Faculté Libre de Théologie Réformée d’Aix en Provence sur l’homosexualité et l’union libre, et la Pasteure Nicole DEHEUVELS, Conseillère familiale et conjugale, Responsable du Service Rencontre et Mariage à “La Cause” sur le couple et la famille. Avant la dernière plénière du dimanche matin sur le thème « Liberté et démocratie » particulièrement d’actualité avec le Référendum, un culte a réuni plus de 800 participants. Dans sa prédication, Gordon SHOWELL-ROGERS, Secrétaire général de l’Alliance Évangélique Européenne a affirmé qu’« en ce début du 21e siècle, la résurrection de Jésus-Christ a la même puissance aujourd’hui qu’autrefois », priant « que Dieu nous utilise pareillement pour la gloire de son nom en Europe ».

Une Déclaration adoptée

Dans la séance de clôture, le Pasteur Florian ROCHAT, Président du Comité Protestant évangélique pour la Dignité Humaine positionnait une dernière fois la démarche initiée lors de ce Congrès : « Nous ne voulons pas de militance intégriste, de fanatisme religieux inquiétants. Non ! Nous voulons proposer une parole de vérité, de douceur et de justice ! Avec persévérance et détermination, humilité et conviction. », avant de proposer au vote des congressistes une Déclaration élaborée par le Comité d’organisation du Congrès et adoptée par acclamations.

Photos, dossier de presse et liste des enregistrements disponibles sur simple demande.

Contact Presse : Daniel RIVAUD Tél. 06 14 04 00 54

Pour tout renseignement :
Congrès Européen d’éthique
BP 261
F-67021 STRASBOURG Cedex 1
Tél. +33(0)3 88 79 41 20
Fax +33(0)3 88 39 13 23
Email : CongresEthique aol.com
Site Internet : www.cpdh.info

DÉCLARATION

Pour une éthique chrétienne

Nous, chrétiens protestants évangéliques, venus de l’Europe francophone pour ce premier Congrès Européen d’Éthique, conscients des enjeux de notre société et de notre responsabilité, voulons rappeler la nécessité d’être plus conséquents et plus cohérents dans notre façon de vivre l’Évangile. Les évolutions de notre société nous ont laissé trop souvent en retrait alors qu’elles appellent de notre part un réel engagement, car il en va de la dignité et de la liberté de l’homme.
En conséquence, nous réaffirmons les points suivants :

Un projet pour l’humanité

Nous croyons que Dieu le Créateur appelle, dans la Bible, chaque être humain à entrer en relation avec lui et à mettre, pour cela, sa confiance en Jésus-Christ. Dans ce cadre, qui induit un changement radical de vie, Dieu donne des lignes directrices et des repères pour une relation harmonieuse avec lui et avec les autres, pour nous orienter dans le monde et pour partager la bonne nouvelle de son amour. Ces repères ne sont pas une atteinte à la liberté de l’homme, ils ont leur sens dans le projet de Dieu pour l’humanité.

Éthique et solidarité

L’éthique chrétienne est un travail de discernement et de recherche de la volonté de Dieu pour guider nos vies personnelles, familiales et sociales. Cette éthique s’enracine dans notre lecture de la Bible, que nous considérons comme normative dans les différents domaines de la vie. Elle s’inspire en particulier de textes comme le Décalogue (ou Dix Commandements) qui proscrit, le mensonge, l’adultère, l’idolâtrie, le meurtre ou le vol. Elle s’inspire aussi de nombreuses exhortations bibliques invitant à s’occuper des exclus et des faibles, exhortations vécues et exprimées de façon radicale par le Christ lui-même. Cette éthique est donc pertinente pour les évolutions de la société, y compris pour le développement des sciences et des techniques, de la géopolitique, et de la pensée. Nous nous associons aux efforts de ceux qui ont à cœur d’organiser la vie en société selon la justice et la paix, en luttant contre toutes formes d’atteinte à la dignité de l’homme induites par les évolutions économiques, les migrations, l’exploitation, l’oppression, la violence, les discriminations, la débauche, la destruction de la vie humaine et de la création.

Éthique, obéissance et liberté

L’éthique chrétienne n’aboutit pas à une morale toute faite qu’il suffirait d’inscrire dans une législation. Nous voulons plutôt informer, expliquer et témoigner que le message essentiel de la Bible consiste en l’amour que Dieu a manifesté à l’humanité par Jésus-Christ. L’éthique chrétienne, dans l’obéissance à la Parole de Dieu, est la source de la vraie liberté. En nous aidant à comprendre l’amour de Dieu, l’éthique nous garde aussi des contrefaçons de l’amour. Elle nous invite au discernement et à la responsabilité, en nous montrant que l’amour est affaire non seulement de sentiments, mais aussi de volonté et d’action. Sa première exigence est le respect absolu de Dieu et de sa Parole et aussi le respect auquel, dès sa conception, chaque être humain a droit, en tant que créature faite à l’image de Dieu.

Un avenir et une espérance

Dans un monde complexe et changeant, nous voulons rechercher le bien commun de la cité. Nous voulons veiller à ce que notre vie donne un meilleur reflet de l’amour que Dieu a manifesté envers l’humanité. Dans la perspective de la Bible, nous voulons rechercher avec humilité et conviction une participation active à la réflexion, à divers niveaux, afin de proposer des orientations et des engagements qui soient, pour l’humanité, porteurs d’avenir et d’espérance.

Répondre à cet article

1 Message

  • Bonjour,
    je m’appelle KABRE Armel et je vous écrit du Burkina Faso.
    Je voudrais remercier tous les participants à ce premier congrès sur l’éthique chrétienne.J’avoue qu’à travers la lecture de cette déclaration de Strasbourg j’ai été doublement édifié, dans la mesure où j’ai non seulement bien compris le sens réel de la notion d’éthique chrétienne mais aussi j’ai pu mesurer la tache qui incombe tant à l’Eglise qu’aux chrétiens de rechercher la volonté de Dieu dans leur vie de tous les jours.
    Toutesfois je suis resté sur ma soif car je n’ai pas vu dans cette déclaration une réponse au problème qui se pose dans la conciliation entre les exigences de l’éthique chrétienne et les vicissitudes du monde politique. Les jeunes chrétiens veulent bien s’engager dans la politique mais les préjugés et les à priori les en empechent.

    Par ailleurs je voudrais savoir jusqu’où l’Eglise peut-elle aller dans le domaine politique ?

    Dans l’impatience d’obtenir une réponse à ces différentes interrogations je vous recommande à la grace du Seigneur Jésus-Christ.

    Armel W. KABRE
    Etudiant en maitrise de droit à
    L’université de Ouagadougou
    01 BP 8462 ouagadougou 01

    Voir en ligne : Compte rendu du 1er congrès Protestant évangalique européen d’éthique

    repondre message


Nouveautés | Lettre de nouvelles | Écrivez-nous ! | SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |