Le portail des églises et associations protestantes de l’agglomération grenobloise adhérant au Réseau Fraternel Évangélique de France


CoeurNet (accueil) > En avoir le coeur net... > « Traverser la vallée de l’ombre » — Guérir de la dépression : mon (...) > Annexes : En cas d’urgence, éléments de diététique, exercice de relaxation (...)

Dépression, discipline de vie, thérapie, vie spirituelle : Témoignage personnel et conseils pratiques

Annexes : En cas d’urgence, éléments de diététique, exercice de relaxation musculaire, le message de la Bible, étude biblique (Ps. 88-91)

Traverser la vallée de l’ombre (article 11/12)

vendredi 10 juin 2005, par Jean-Louis Théron


ANNEXES

En cas d’urgence !

Malgré toutes les bonnes résolutions que vous avez pu prendre, il vous arrivera certainement de vous retrouver dans une situation angoissante où vous avez l’impression - à tort ou à raison - de « replonger ».
Les conseils qui suivent résument les chapitres précédents. J’espère qu’ils vous feront autant de bien qu’à moi !

DOMAINE PHYSIQUE

Pratiquez la respiration profonde abdominale « 3251 ».
Avant de « péter les plombs », sortez donc faire un tour !
En cas de raideur ou de mal de dos, faites quelques exercices d’élongation.
Allez nager, si vous aimez ça.
Usez de tout sans en abuser. Couchez-vous une demi-heure plus tôt que d’habitude.

DOMAINE MENTAL

Ne touchez à rien !!!
Planifiez des moments de repos sur votre agenda.
Écrivez vos pensées répétitives sur un pense-bête.
Dites-vous que le monde continuera de tourner à la même vitesse quoi que vous fassiez.

DOMAINE RELATIONNEL

Partagez votre fardeau avec un véritable ami, et priez avec lui.

DOMAINE SPIRITUEL

Demandez pardon à Dieu et aux autres pour vos péchés.
Souvenez-vous des épreuves des grands hommes de Dieu, et du secours qu’ils ont reçu de Lui.
Rappelez-vous que vous êtes un enfant de Dieu : vous n’êtes pas ce que vous faites ou ce qu’on pense de vous.

Quelques éléments de diététique

Classification des aliments :

LIPIDES (1) GLUCIDES (2) ALIMENTS GLUCIDO-LIPIDIQUES FIBRES ALIMENTAIRES (3)
Viandes :
Mouton
Bœuf
Cheval
Veau
Porc
Charcuterie
Volailles
Lapin
Poissons
Crabe
Crevette
Langoustine
Langouste
Œuf
Beurre
Fromages
Huiles
Margarines
Farine
Pain
Biscotte
Pommes de terre
Riz
Pâtes
Semoule
Couscous
Tapioca
Haricots secs
Petits pois
Lentilles
Pois chiches
Carotte
Sucre
Miel
Maïs
Fruits
Fruits secs
Lait entier
Noix
Noisette
Amande
Cacahuète
Cervelle
Foie
Soja (farine)
Pâtes aux œufs
Noix de cajou
Noix de coco
Chocolat
Olive
Châtaigne
Marron
Coquille St Jacques
Huîtres
Avocat
Asperge
Salade verte
Épinard
Tomate
Aubergine
Courgette
Céleri
Chou
Chou-fleur
Choucroute
Haricots verts
Poireau
Artichaut
Poivron
Endive
Champignons
Navet
Salsifis
Fruits
Légumes secs

Tous les aliments qui figurent dans cette colonne (sauf beurre, huile et margarines) contiennent aussi des protides ou protéines.
Certains aliments glucidiques contiennent aussi des protides comme les légumineuses.
Ces aliments contiennent une très faible proportion de glucides.

Quelques « bombes à calories » :
Nombre de calories par portion de 100g :

Alcool 700 Feuille de vigne (une) 70
Beurre 750 Friand au fromage (un) 374
Huiles 900 Friand à la viande (un) 327
Margarines 750 Frites 400
Mayonnaise 710 Glaces 188
Vinaigrette 453 Milk-shake (250ml) 280
Amandes 580 Mousse au chocolat 232
Avocat (un) 368 Noix 668
Biscuits secs salés 492 Noix de cajou 612
Biscuits secs sucrés 448 Olives noires 294
Bonbons 380 Olives vertes 120
Brioche 411 Pain au chocolat (un) 285
Cacahuètes 588 Pain aux raisins (un) 240
Charcuterie 220 à 500 Pâtes 376
Chips 582 Pâtisserie 300 à 500
Chocolat 550 Pistaches 606
Confiture de fruits 278 Pizza 250
Cornet de glace (un) 225 Pop-corn 345 à 480
Crème Chantilly 332 Rillettes 464
Crêpes 188 Saucisses 324
Croissants 405 Saucisson sec 473
Éclair (un) 250 Tarama 544
Esquimau glacé (un) 225

Exercice de relaxation musculaire

( À pratiquer une fois pendant la journée + une fois au coucher )

Il consiste à contracter pendant 5 à 7 secondes, puis à relâcher brusquement le plus possible, les différentes parties du corps, et ce dans l’ordre suivant :

- La main dominante

- Le biceps dominant

- L’autre main et l’autre avant-bras

- L’autre biceps

- Le haut du visage

- Le centre du visage

- Le bas du visage

- Le cou et la gorge

- La poitrine, les épaules et le dos

- L’abdomen

- La cuisse droite

- Le mollet droit

- Le pied droit

- Le haut de la jambe et la cuisse gauche

- Le mollet gauche

- Le pied gauche.

Le message de la Bible et sa valeur aujourd’hui

Tout au long de ce livre, le terme de chrétien est employé, et il est important d’en préciser le sens.
Pour être chrétien, en effet, il ne suffit pas d’être né et d’avoir été élevé dans une famille chrétienne, selon la tradition d’une église de confession chrétienne. On peut appartenir à une église, y avoir été baptisé, confirmé, marié, y exercer des responsabilités... sans pour autant être chrétien.

Dans le présent ouvrage, le mot chrétien désigne uniquement l’homme ou la femme qui a pris un engagement personnel envers Jésus-Christ, et qui l’a accepté comme son Sauveur et son Seigneur. Est chrétien celui qui a la certitude que le Christ s’est offert en sacrifice sur la Croix pour expier ses péchés à sa place et les lui pardonner. En acceptant cette expiation comme complète et suffisante, et en changeant de vie (sens des mots « repentance » et « conversion »), le chrétien entre dans une relation nouvelle et éternelle avec le Christ. Par cette « nouvelle naissance », il reçoit le Saint-Esprit dans son cœur.

La foi d’un tel chrétien a pour fondement les doctrines essentielles de la Bible :

- L’existence d’un Dieu unique en trois personnes : le Père, le Fils et le Saint-Esprit, éternel, sans commencement ni fin, tout-puissant et omniscient,

- L’inspiration divine de la Bible, Ancien et Nouveau Testament, Parole inspirée de Dieu,

- La naissance virginale de Jésus-Christ,

- Sa divinité,

- Son incarnation,

- Sa vie comme Messie, pleinement Dieu et pleinement homme,

- Sa mort à la Croix de Golgotha, puis sa résurrection, réelle et historiquement attestée,

- Son ascension dans la présence de Dieu,

- Son prochain retour pour juger les vivants et les morts, pour prendre avec lui les croyants et pour punir ceux qui le rejettent et commettent le mal.

Pour plus de précisions sur le message biblique, voir [1], [2] et [3].

Quelques références bibliques utiles

Dieu comme refuge, comme protecteur Deutéronome 33:27-29, 2 Samuel 22:3, Psaume 9:10, 27:5, 31:1-4, 34:23, 46:2, 68:20, 91:1-16, 142:6, Proverbes 18:10, Ésaïe 25:4
Souveraineté de Dieu (refuge du croyant) Exode 14:13-14, Psaume 46:2-3, 121:1-8, 123:2, Ésaïe 38:16, 57:15
Souveraineté de Jésus-Christ Matthieu 8:23-27, 14:22-33, Luc 10:19, Jean 10:28, 16:33, Hébreux 2:15, Apocalypse 1:17
Présence du Saint-Esprit dans le croyant Exode 40:34-38, Romains 8:15, 1 Corinthiens 6:19-20, 2 Timothée 1:7, 1 Jean 4:4
Présence de Dieu dans l’épreuve Psaume 23:4, 27:1-3, 55:18, 73:23, 138:7, Ésaïe 43:2, Jérémie 20:11, Romains 8:31-39, 1 Corinthiens 10:13
Attention de Dieu Genèse 16:1-16, 21:1-21, Psaume 27:10, 34:16-20, Ésaïe 40:27-31
Confiance en Dieu plutôt qu’aux hommes Psaumes 20:8-9, 33:16-19, 118:8-9, 146:3-5, 147:10-11, Proverbes 29:25-26, Ésaïe 31:1
Dépendance du chrétien envers Dieu 2 Chroniques 20:12, Psaume 27:14, 31:6, 33:23, Daniel 9:17-19, Jean 15:5, 2 Corinthiens 3:5
Bonheur, sagesse Psaume 1:1-2, 34:9, 34:13-14, Proverbes 3:18, Jacques 1:25
Activisme Psaume 46:10, 90:12, 119:5, 127:1-2, Écclésiaste 4:6, Luc 10:38-42, Hébreux 11:13, 2 Pierre 3:8
Discernement (pour éviter l’agitation) 1 Thessaloniciens 5:21-24
Confiance et bénédiction Josué 1:5-9, Psaume 34:9, 34:23, Ésaïe 26:3, Jérémie 17:5-8, 2 Corinthiens 1:9-10
Sérénité Psaume 29:11, 131:1-2, Matthieu 8:24
Paix et santé du corps Proverbes 3:5-8, 4:21-23, 14:30, 15:13, 15:30, 17:22, 1 Thessaloniciens 4:4, 5:23
Calme, force et joie Néhémie 8:10, Psaume 94:12-13, 94:19, Proverbes 3:1-2, 14:30, Écclésiaste 10:4, Ésaïe 26:3-4, 26:12, 30:15, 40:29-31, Philippiens 4:4, 1 Thessaloniciens 5:16
Ne pas craindre Nombres 13:33, 14:7-9, Jérémie 46:27, 1 Jean 4:18
Foi / crainte Psaume 20:8, 27:1, 56:4-5, 112:7-8, Jean 14:1, 14:27, 20:19 2 Corinthiens 13:5
Soucis / paix Matthieu 6:25-34, Jean 14:27, Philippiens 4:6-7, Colossiens 3:15, 1 Pierre 5:7-9
Angoisse, inquiétude Lévitique 26:36, Deutéronome 28:58, 28:65-67, Psaume 107, 2 Corinthiens 7:5, 7 : 9-10
Recours de la prière Psaume 18:6-7, 25:17, 34:5-7, 62:2-3, 118:5-6, 138:3, Lamentations de Jérémie 3:19-26, Matthieu 11:28, Jean 6:37, Hébreux 4:15-16
Sommeil tranquille Lévitique 26:3-6, Psaume 3:6-7, 4:9, 121:1-8, Proverbes 3:24, Écclésiaste 5:11, Matthieu 8:24
Heures d’insomnie Psaume 63:7, 92:3, 119:62, 147-148, Ésaïe 26:9, Actes 16:25, 2 Corinthiens 6:5
Repos, sabbat Genèse 2:3, Exode 18:17-18, 22-23, Hébreux 3:19-4:11
Suffisance / Contentement Psaume 23:1, 34:10-11, Proverbes 15:15, Philippiens 4:11-13,19, Colossiens 2:10
Crainte des hommes, événements menaçants Psaume 10:18, 27:2-3, 56:5, 118:6, Proverbes 29:25, Matthieu 10:26-28, Marc 13:7, Hébreux 13:6
Renouvellement des pensées Lamentations de Jérémie 3:21, Romains 12:2, 2 Corinthiens 10:3-5, 11:3, Philippiens 4:8, Hébreux 12:1-2
Renouvellement des forces 1 Samuel 30:6, Psaume 103:5, Ésaïe 40:27-31, Matthieu 11:28
Courage 2 Corinthiens 4:16
Utilité de l’épreuve et de la faiblesse Zacharie 13:9, Romains 5:3-4, 2 Corinthiens 4:7-11, 6:4, 12:9-10, Jacques 1:3

(N’hésitez pas à compléter cette liste avec vos propres découvertes !)

Étude biblique

La tétralogie des « 4S »
(Souffrance - Secours - Sagesse - Sécurité)
Psaumes 88 à 91 et 2 Samuel 23

Dans quatre psaumes consécutifs, situés « à cheval » sur les 3e et 4e livres des psaumes, nous trouvons successivement les signes cliniques de la dépression, le secours trouvé dans l’alliance de Dieu, la vie dans la perspective de l’éternité, une vie sûre sous la protection.
Le texte de 2 Samuel nous rapporte les dernières paroles du roi David, qui nous éclaire sur le sens précieux de l’alliance.

Psaume 88 : Les signes cliniques de la dépression - SOUFFRANCE (cf. v. 10)

Héman, cité comme un homme sage en 1 Rois 4:31 et recensé dans la liste des chantres d’Israël en 1 Chroniques 6:33, traverse une dépression très intense, qui se traduit par les manifestations suivantes :

- plainte continuelle (v. 2),

- incertitude sur le fait que sa plainte parvienne à Dieu (v. 3),

- âme rassasiée de maux (v. 4),

- dépréciation, manque de force (v. 5, 16),

- proximité avec la mort, sentiment d’être séparé de Dieu (v. 6),

- accusation de Dieu comme étant à l’origine de ses difficultés (v. 7),

- souffrance ressentie comme un jugement dû à la colère de Dieu (v. 8, 17),

- solitude, perte des amis (v. 9, 19),

- brûlures oculaires (pleurs ? insomnies ?),

- supplication continuelle (v. 10, 14),

- argumentation désabusée vis-à-vis de la puissance de Dieu (v. 11-13),

- interrogation sur l’éloignement de Dieu (v. 15).

Ce psaume ne commence et ne se termine par aucune expression de louange de Dieu. Les seuls « rayons de lumière » qu’il contient sont le rappel des attributs et des œuvres de Dieu (miracles, louange, bonté, fidélité, prodiges, justice, v. 11-13), et le fait que le psalmiste continue malgré tout à prier (v. 2, 3, 10, 14, 15).
Que nous puissions, dans les temps de bonheur et de grâce sans nuage, savoir « faire le plein » de connaissances sur Dieu et de connaissance de Dieu, afin de pouvoir nous répéter ce que nous savons... lorsqu’aucune émotion positive ne vient à l’appui de notre foi, et qu’il faut que la volonté prenne le relais des sensations et sentiments.

La souffrance n’est jamais inutile. Même si ce psaume est très sombre, nous devons nous souvenir que Dieu se sert de la souffrance. Peu importe finalement par quels « agents intermédiaires » cette souffrance nous a atteint.
Le Christ nous rachète par sa souffrance. Le mot traduit en français par rédemption (rachat) vient d’un mot grec employé dans le Nouveau Testament, et tiré du vocabulaire commercial où il désignait le rachat des esclaves, sur le marché, en vue de leur affranchissement. C’est précisément ce que la souffrance du Christ a accompli pour nous. À cet égard, aucune autre souffrance ne peut être semblable à la sienne. Aucun être ne peut être complètement séparé du Père comme il l’a été pendant les heures terribles où il a porté sur lui notre péché.
Mais, si elle n’est pas rédemptrice, notre souffrance peut être utilisée par Dieu, qui change le mal en bien.

La souffrance a permis au Christ, même s’il était Fils de Dieu de toute éternité, d’acquérir ou d’apprendre : la gloire et l’honneur (Hébreux 2:9), la perfection (2:10), la possibilité de secourir efficacement les autres (2:18), l’obéissance (5:8).

Psaume 89 : Le secours trouvé dans l’alliance de Dieu - SECOURS (cf. v. 20)

Éthan, cité comme un homme sage en 1 Rois 4:31, nous dévoile :

- la bienveillance et la fidélité de Dieu (v. 2-3),

- une liste d’attributs de Dieu : merveilleux (v. 6), fidèle (v. 6-9), unique (v. 7), possédant une puissance impressionnante (v. 8-9, 10-14), juste (v. 15), droit (v. 15), bienveillant (v. 15), vrai (v. 15),

- les bénédictions du peuple qui suit Dieu : bonheur (v. 16), lumière (v. 16), allégresse (v. 17), élévation (v. 17),

- ce que Dieu est pour son peuple : splendeur, puissance, bouclier, Saint, roi (v. 18-19).

Mais ce qui frappe le plus, dans ce psaume, c’est ce que dit Éthan sur l’alliance de Dieu (v. 4-5, 31-38), alliance à la fois personnelle et irrévocable.
Personnelle parce que ceux qui l’abandonnent ne peuvent plus en bénéficier, et subissent les conséquences de la rupture d’alliance qui est de leur fait.
Mais aussi irrévocable, parce que Dieu promet, en des termes forts et solennels, et en jurant par sa propre sainteté (v. 36). Cette promesse de stabilité (v. 37-38) est importante : si l’on y réfléchit, toute stabilité et sécurité dans la vie est basée sur une alliance : alliance de Dieu avec l’humanité pour maintenir les lois naturelles (Genèse 9:8-17), alliance du mariage (symbolisée par le port d’une... alliance !), alliance des contrats entre personnes (pour le respect des droits de chacun), entre entreprises (pour le développement des affaires), entre nations (pour la paix).

Par une alliance, j’assure une sécurité à l’autre en restreignant volontairement ma propre liberté pour contribuer à sa stabilité.
Ce psaume nous rappelle que Dieu le fait, d’une manière infiniment plus complète et parfaite que lorsque nous établissons nos alliances, qui ne sont que de pâles copies de cet original. Signé en rouge par le sang de la Croix.
Les versets 39 à 52 nous relatent le rejet du Messie, au niveau de sa position personnelle (v. 39), de sa position de pouvoir (v. 40-41) et de sa position sociale (v. 42-46) : Dieu devait rompre temporairement l’alliance avec son Fils, descendant de David, pour nous assurer la valeur éternelle de l’alliance scellée avec nous.
Quel mystère et quelle sécurité !

Psaume 90 : Une vie dans la perspective de l’éternité - SAGESSE (cf. v. 12)

Moïse, cité comme un homme patient en Nombres 12:3, est un homme marqué par la question du temps : sa vie se déroule selon 3 périodes de 40 ans, et, même au cours de la dernière période, il a du mal à gérer son temps (Exode 18:13-23).
Son psaume est saturé de mots concernant le temps : génération, avant, commencement ; éternité, mille ans, jour, veille, nuit, matin, soir, jours, années, 70 ans, 80 ans, vite, quand, journées.

Tout d’abord, Moïse proclame (v. 1-11) :

- la permanence du secours de Dieu (v. 1),

- la permanence de Dieu lui-même (v. 2),

- la fragilité de l’homme (v. 3) et de sa vie (v. 9-10),

- le jugement de Dieu sur la vie humaine (v. 7-9, 11).

Il reconnaît qu’aux yeux de Dieu le temps se déroule sur une autre échelle qu’aux yeux de l’homme ! (v. 4-6).
C’est sur la base de ces constats que Moïse établit sa demande (v. 12-19) :

- sagesse dans l’usage de notre temps (cf. Psaume 39:5-8),

- souhait d’une présence de Dieu plus proche (v. 13),

- demande de bienveillance... dès le matin (v. 14, « Rassasie-nous », quel contraste avec la plainte de Héman en 88:4 !),

- demande de joie (v. 15),

- demande de voir l’œuvre de Dieu et sa splendeur (v. 16),

- demande de grâce / tendresse (v. 17), se manifestant par le fait que Dieu affermit l’ouvrage réalisé (pour s’opposer à « l’usure du temps » ?).

Psaume 91 : Une vie sûre sous la protection de Dieu - SÉCURITÉ (cf. v. 16, « salut »)

Le psalmiste utilise dans ce psaume de très belles images pour nous parler de la protection de Dieu : celle de la forteresse (v.2 ), celle de la poule qui protège ses petits (v. 4, comparer Deutéronome 31:11, Ésaïe 31:5, Matthieu 23:37-39).
Il nous encourage à ne pas craindre (v. 5-7, v. 10 comparer Romains 8:35-39).

La sécurité repose sur la foi (v. 2, 8), mais que serait la foi sans la fidélité de Dieu (v. 4) ? Foi, fidélité... mots très proches, de racine identique.
Le terme de satiété est là encore employé (v. 14-16, comparer 88:4, 90:14), cette fois-ci pour demander d’être rassasié de longs jours : pouvoir jouir d’une vie heureuse et la plus longue possible !

2 Samuel 23:1-7 : L’alliance de Dieu qui garantit tout

David, homme selon le cœur de Dieu d’après 1 Samuel 13:14, arrive à la fin de sa vie. Suite à ses derniers exploits (21:15-22) et à son cantique de délivrance (22:1-51 // Psaume 18), il prononce ses dernières paroles, avant de mourir (1 Rois 2:10). Comme l’épître aux Hébreux nous encourage à nous intéresser à la fin de la vie des conducteurs spirituels" (Hébreux 13:7), il est intéressant de se pencher sur ses dernières paroles.

David (de la racine hébraïque d-w-d, « aimé ») se présente comme fils d’Isaï, homme haut placé, oint du Dieu de Jacob, chantre agréable d’Israël, porte-parole de l’Esprit de l’Éternel (v. 1-2). Rien de moins : quelle carte de visite !
Il présente ensuite Dieu, en utilisant des noms bien précis (v. 3-4). On pourrait faire une étude des noms donnés à Dieu dans les 4 psaumes 88 à 91 et dans le présent texte, ce qui montrerait qu’ils sont à chaque fois liés au contexte, comme une réponse aux besoins de l’homme déjà dans la nature du Dieu qui voit ces besoins.
Les noms qu’utilise ici David insiste sur la stabilité et la souveraineté de Dieu : le Dieu d’Israël, le rocher d’Israël, Celui qui domine sur les humains, Celui qui domine dans la crainte de Dieu (allusion messianique : seul le Fils domine, dans la crainte du Père). Dieu est également comparé à la lumière du matin (voir 2 Pierre 1:19, Apocalypse 1:12-13, 16, 2:28 où il est question de chandeliers, d’étoiles, de soleil...).
Mais le cœur de ces dernières paroles, l’explication de la certitude qu’avait David malgré ses pérégrinations, c’est le fait qu’il peut s’appuyer complètement sur une alliance inconditionnelle, à la différence de celle conclue avec son prédécesseur Saül, qui ne bénéficiait « que » d’une alliance conditionnelle de la part de Dieu (voir 2 Samuel 7:8-16).
Là réside la sécurité de David : un amour inconditionnel, exprimé au moyen une alliance inconditionnelle.

Combien nous avons besoin de sécurité ! Aucune garantie humaine, qu’elle soit de nature politique, économique, juridique, psychologique, amicale, amoureuse, fraternelle ou même religieuse, ne pourra nous procurer une telle sécurité.
Qu’il est beau d’entendre une telle affirmation dans la bouche d’un homme qui vit ses derniers jours ! Combien nous aimerions posséder cette certitude, combien nous aimerions qu’elle soit partagée plus souvent autour de nous !
C’est possible, car cette alliance inconditionnelle est aussi pour nous. En tant qu’enfants adoptés dans la famille de Dieu, nous héritons du privilège d’avoir pour aîné le « Fils de David », Jésus, le Christ.

Ami lecteur, la vie passe vite. Nous nous retrouverons tous un jour dans la position de David, peut-être de manière un peu plus brutale que lui qui mourut étant « avancé en âge » (1 Rois 1:1). Quelle sera notre déclaration, quel sera notre « credo » à ce moment-là ?

Notes

[1<Nico83>NICOLE Jules-Marcel, « Précis de doctrine chrétienne », 349 pages, Éd. de l’Institut Biblique de Nogent, 1983.

[2<Lewi42>LEWIS C.S., « Voilà pourquoi je suis chrétien », 235 pages, Éd. LLB, 1979 (en français).

[3<Shal83>SHALLIS Ralph, « Il faut beaucoup de foi pour être athée », 151 pages, Éd. Farel, 1983.

Répondre à cet article

1 Message


Nouveautés | Lettre de nouvelles | Écrivez-nous ! | SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |