Le portail des églises et associations protestantes de l’agglomération grenobloise adhérant au Réseau Fraternel Évangélique de France


CoeurNet (accueil) > En avoir le coeur net... > Méditations et exhortations bibliques > Une semence de vie pour notre monde…

Une semence de vie pour notre monde…

Résumé de la méditation donnée lors du culte en commun du 05/05/2013

vendredi 18 avril 2014, par Webserviteur


Matthieu 13, 24-30 et 37-43

Cette parabole relate un drame : du bon grain a été semé… Et voilà que de l’ivraie pousse aussi. Drame des disciples : c’est le trouble, tout était bon et calme et l’on se réveille un matin, c’est la zizanie !

D’où cela vient-il ? C’est la première question des serviteurs de la parabole et c’est aussi la nôtre. La réponse, lapidaire, est simple. « C’est un ennemi qui a fait cela ». L’auteur du mal, le diable est toujours là lorsque le bien se développe. Il s’infiltre pour corrompre les plus belles choses de Dieu.

La solution semble évidente. Il faut arracher l’ivraie. Il faut retirer du milieu des hommes les fauteurs de trouble. Voilà l’opinion des disciples.

Pourtant, ce n’est pas la solution préconisée ici par Jésus. Il propose une manière d’agir plus patiente et en réalité plus forte. « Laissez-les pousser ensemble. » Arracher l’ivraie maintenant, mettre dehors les impurs, peut être une solution de faiblesse. De surcroît, le tri risque de souffrir de la myopie humaine. « Laissez-les pousser ensemble », c’est faire confiance au Seigneur. Oui, il y a suffisamment de force dans la bonne semence pour se développer malgré la présence de l’ivraie.

En fait, avez-vous remarqué de quel bon grain il s’agit ? Des lecteurs trop distraits et de nombreux commentateurs ne semblent pas relever la singularité de cette parabole rapportée uniquement par Matthieu : la semence que Jésus-Christ sème dans ce monde ce sont les enfants de Dieu, les enfants du royaume.

Jésus pense qu’il y a assez de puissance de vie dans le cœur de ses disciples pour pouvoir vivre même dans un environnement hostile. Ses disciples, fondés sur sa Parole et remplis du Saint-Esprit, sont la semence de Dieu répandue dans le monde. C’est à eux qu’incombe le rôle extraordinaire d’y incarner la Parole et de la porter bien haut en attendant la divine récolte.

La parabole se termine bien. Il y a un jugement : l’ivraie est jetée au feu et le bon grain est mis au grenier de Dieu. Qui prononce le jugement ? Le maître de la parabole, Dieu, le seul qui puisse juger parfaitement, et non pas nous. C’est Dieu qui est le maître du temps de la semence, du temps de la germination et de la croissance, du temps de la moisson.

Daniel Liechti

Répondre à cet article


Nouveautés | Lettre de nouvelles | Écrivez-nous ! | SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |