Le portail des églises et associations protestantes de l’agglomération grenobloise adhérant au Réseau Fraternel Évangélique de France


CoeurNet (accueil) > En avoir le coeur net... > Témoignages > 40 ans de mariage — Jean-Noël

40 ans de mariage — Jean-Noël

Témoignage de Jean-Noël à l’occasion de ses 40 ans de mariage avec Suzanne

mercredi 29 août 2012, par Jean-Noël Lechelt

Même si nous avons eu des parents qui nous ont élevé le mieux qu’ils ont pu, nous avons eu avec Suzanne de grandes difficultés familiales dans notre jeunesse ; nous avons donc rapproché nos problèmes dès l’adolescence ; nous nous sommes en effet rencontrés au catéchisme, il y plus de 47 ans !


Nous nous sommes mariés en toute discrétion ou presque, puisque ce qui est
habituellement une grande fête s’est terminée pour nous à l’heure des poules.

Nous étions des gamins, ayant tout à apprendre : se parler (et se comprendre), s’habituer à l’autre (et se supporter), ne pas être seulement « ensemble » mais avoir de l’attention pour l’autre, s’encourager, s’aimer !

Les enfants sont vite arrivés : Sandrine, Nadège et Benjamin. Quelle fierté et quelle joie, mais quelle difficulté pour moi à dire que j’étais fier et heureux de ces cadeaux.

Et puis de maladresses en incompréhensions, et malgré une certaine réussite
professionnelle, (je pense maintenant que je me réfugiais dans le travail pour ne pas avoir à régler mes problèmes), notre couple à donc gravement battu de l’aile. C’est l’époque ou ma chère femme s’est tournée vers Dieu.

Il m’a fallu plus de 7 ans pour me rendre compte que ma chère épouse avait raison et que sans Dieu, dans la vie de chacun de nous deux, nous devrions nous séparer. J’ai longtemps cru que j’y arriverais seul, sans aide d’aucune sorte, et surtout pas celle d’un Dieu qui me prenait mon épouse, me semblait-il.

J’étais toutefois curieux de savoir quelle force pouvait mouvoir les chrétiens qu’elle côtoyait. J’ai donc accepté un peu à contre cœur que Suzanne fasse un Camp louveteaux en tant qu’aide et je l’ai rejointe les weekends pour voir ce qui pouvait bien se passer dans un camp chrétien.

Le résultat a été que je me suis engagé à faire un stage pour devenir chef éclaireurs. Pendant ce stage, j’ai mis Dieu à l’épreuve en lui demandant précisément de m’aider dans des épreuves physiques qui me paraissaient insurmontables à moi qui avais déjà 38 ans, alors que mes collègues de stage en avaient 18. Dieu a répondu à mes attentes et j’ai compris que je pouvais avoir une relation personnelle et directe avec lui.

A cette époque, en 1985, j’ai souhaité faire une entrée discrète à l’église de Domène en arrivant en retard, pour ne pas me faire remarquer. Malheureusement, le local étant un ancien magasin de chaussures, l’ouverture de la porte a déclenché une sonnerie qui n’avait pas été débranchée... Comme je suis un peu bricoleur, j’ai proposé mes services pour l’entretien de l’église et j’ai donc commencé en supprimant la sonnerie.

Dieu s’est aussi servi de Myriam, qui avait 3 ans à l’époque, pour me poser des tas de questions qui m’ont interpellé et je dois dire que ma conversion a été une grande joie pour elle mais aussi pour ma chère femme autant que pour moi-même.

Les 25 dernières années nous ont permis de construire notre couple sur des bases solides, sachant que Dieu est le pilier principal de notre foyer, qu’il nous a richement béni en nous permettant de mieux nous comprendre et nous aimer, en nous faisant cadeau de 5 enfants formidables et qui sont notre fierté, de 5 valeurs ajoutées aussi précieuses que nos enfants et de bientôt 8 petits enfants qui sont notre joie.

J’ai bien sûr conscience que notre chemin peut être encore long et semé d’embuches, mais les difficultés nous font avancer et grandir ! J’ai encore beaucoup à apprendre sur nos différences.

Quelqu’un a écrit :

« La femme fut tirée de la côte d’Adam ;
non de sa tête pour être son chef
ni de son pied pour être son esclave
mais de son côté pour être son égal
de sous son bras pour être protégée
et près de son cœur pour être aimée »
(Matthieu Henry)

Je remercie Dieu pour l’épouse qu’il m’a donnée et que j’apprécie et que j’aime de plus en plus.

Nous avons vécu plein d’aventures avec le Seigneur : des voyages en Côte d’Ivoire, en Israël, au Mali, en Albanie et Macédoine, et puis déjà 2 voyages au Népal et un troisième qui se prépare, de septembre à décembre. La retraite nous donne le temps de servir Dieu, puisqu’il nous accorde la santé et les capacités.

Je termine par ces promesses de la Bible :

« Je leur donnerai un même cœur et une même voie, afin qu’ils me
craignent toujours, pour leur bonheur et celui de leurs enfants après eux »
(Jérémie 32, verset 39)

« Car j’ai l’assurance que ni la mort, ni la vie, ni les anges, ni les dominations, ni les choses présentes, ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur »
(Romains 8 versets 38 et 39)

P.-S.

Voir aussi le témoignage de Suzanne : 40 ans de mariage — Suzanne

Répondre à cet article


Nouveautés | Lettre de nouvelles | Écrivez-nous ! | SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |