Le portail des églises et associations protestantes de l’agglomération grenobloise adhérant au Réseau Fraternel Évangélique de France


CoeurNet (accueil) > En avoir le coeur net... > Témoignages > « Seul Dieu a le pouvoir de nous changer »

Témoignage d’Elodie, 15 ans, à l’occasion de son baptême :

« Seul Dieu a le pouvoir de nous changer »

mardi 14 juin 2011, par Elodie

Pour situer le contexte spirituel et familial, je vais d’abord vous dire que je suis née dans une famille chrétienne et pratiquante, et que j’ai grandi au sein même de cette église. J’ai passé mon enfance à l’école du Dimanche ou j’ai entendu de nombreuses fois le message de la Bible : « Jésus est saint et sans péché, il a donné sa vie pour moi. Alléluia ! » J’ai entendu ces phrases tellement de fois que je n’ai jamais su ce que ça signifiait. Le message ne me percutait pas vraiment et à vrai dire, je pensais que ce n’étais pas le moment pour moi de chercher à comprendre. Souvent, je ressentais comme de la colère lorsqu’on me parlait de Dieu ou d’Église, je ne comprenais pas pourquoi ma famille était aussi différente de celles de mes copains, je ne voulais plus entendre parler de tout ça.


Ces moments de colère me faisaient tellement mal, je sentais comme mon cœur se bloquer et se déchirer, il m’arrivait alors de devenir assez agressive. J’ai longtemps caché à mes amis que ma famille était chrétienne. J’en avais honte et n’osais pas en parler de peur qu’on me juge.

J’ai fait dans mon enfance pas mal de camps et de colonies chrétiennes, les moments où on nous parlait de Dieu n’étaient pas ceux que je préférais car souvent cela m’ennuyait ou me provoquait la même douleur que d’habitude, mais en même temps, je voyais bien que quelque chose était en train de changer en moi.

Au collège j’ai pu me retrouver confrontée à pas mal d’épreuves dans lesquelles je me suis rendue compte que Dieu était toujours avec moi et que je pouvais lui faire confiance. Ma marraine m’a beaucoup accompagnée ; je me souviens bien des moments ou elle me parlait, je sentais en moi un énorme combat, une colère montait en moi, j’exprimais un violent rejet face à Dieu, mais je sentais qu’il m’appelait à lui, qu’il m’aimait. Longtemps s’est déroulée en moi une lutte douloureuse entre ma colère et l’amour de Dieu.

Dans les épreuves j’ai appris à m’en remettre à lui, à lui confier mes problèmes,mais une fois les périodes sombres passées je l’oubliais. Malgré tout ça, au cours des années, j’évoluais en avançant petit à petit vers lui.

C’est en classe de 3e, que j’ai subi le plus grand changement. Pour commencer j’ai fait mon stage à Champfleuri en tant qu’aide à la cuisine et au ménage. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un centre de vacance chrétien un peu perdu dans la montagne, il y avait à ce moment là des étudiants de DEFI, et passer une semaine dans un environnement où ma seule relation avec le monde extérieur était « les Simpsons » à la télé m’a fait le plus grand bien, c’était tellement différent de ce que je connaissais au collège. Ça m’a donné le gout du service, la joie de vivre, et ça m’a rapprochée de Dieu, je pense que c’est un peu à partir de ce moment que j’ai eue envie de le suivre, mais je n’étais pas encore décidée.

Puis, il y a eu le nouvel an à “Mad In France” où je me suis défait du stéréotype du chrétien que je m’étais fait, une personne sans défauts ou presque, qui dit non à tout, s’exclut d’une société, et ne sait pas s’amuser autrement que dans la prière et la louange. Mais il y avait là des jeunes de tout les milieux, de tout les styles, de toutes les origines, tous tellement différents mais réunis pour un seul Dieu. J’ai trouvé ça magnifique et assurément j’ai passé le meilleur nouvel an de ma vie. C’est à partir de ce moment que je n’ai plus eu honte de ma foi, que j’ai enfin commencé à m’assumer.

Et l’événement final qui a complètement bouleversé ma vie, ça a été Pâques 2010, le weekend de Pâques à l’IBG de Genève. J’avais au début du weekend du mal à me concentrer, j’étais un peu ailleurs, et je doutais beaucoup parce que je ne ressentais plus la présence de Dieu, mais une dame que je ne connaissais pas avait remarqué mon malaise, elle m’a posé des questions sur ma foi, puis spontanément a prié pour moi, et j’ai ressenti alors une paix profonde, je suis revenue de ce week-end avec plein de projets, et de désirs, je voulais vivre pour Dieu et pas autrement, j’en était certaine, je le suis toujours et c’est à partir de ce moment là que l’idée du baptême a fait son chemin dans mon esprit.

Ce que je dois vous dire, c’est que la violence, la haine que je ressentais durant mon enfance et mon adolescence, ont disparu à partir du moment où j’ai sérieusement décidé de vivre pour Dieu. Ma relation avec mes parents, qui s’était vraiment dégradée, s’est soudain améliorée, et je suis vraiment heureuse de ce changement dans ma vie. Bien sur tout n’est pas rose, la vie chrétienne apporte aussi des problèmes, la différence c’est que je ne serais plus jamais seule pour porter mes fardeaux.

Ça peut paraître surprenant mais je vais vous lire un passage des “Chroniques de Narnia”, je ne sais pas si certain d’entre vous ont vu le film ou lu le livre, donc je vous explique ce qui se passe. Lucy et Edmund se retrouvent dans le monde de Narnia avec leur cousin Eustache qui n’est pas un personnage des plus agréables. Au cours d’une aventure, Eustache est transformé en dragon. Vient le moment où il essaie de se redevenir un garçon, il commence par essayer seul, il arrache sa peau de dragon, mais il y a en dessous encore une autre, il essaye encore de l’arracher mais c’est toujours la même chose, il ne peut pas se transformer seul. Alors le lion Aslan lui dit de se laisser faire, car il allait lui-même le défaire de cette peau. Et c’est décrit comme ça :

L’Odyssée du passeur d’Aurore — Les Chroniques de Narnia :

« La toute première griffure qu’il m’a faite était si profonde que j’ai eu l’impression qu’elle avait atteint mon cœur. Et quand il a commencé à retirer la peau, ça faisait plus mal que tout ce que j’ai jamais pu sentir. La seule chose qui me permettait de tenir le coup c’était le plaisir de sentir ce truc s’arracher. »

On peut parfois essayer de se changer tout seul, mais dans la vraie vie c’est pareil, au fond on reste les même. Seul Dieu a le pouvoir de nous changer et je lis ce passage car c’est un peu ce qui m’est arrivé, pendant certains moments ou je me suis sentie changer, j’ai eu mal comme une déchirure, j’en ai pleuré, mais comme Eustache qui enlève sa vieille peau de dragon, dessous il y avait une nouvelle peau, une nouvelle vie, une nouvelle personne.

Et aujourd’hui, si je suis en train de vous parlez dans cette église, toute habillée en blanc et que tout à l’heure un monsieur va me mettre la tête sous l’eau dans la grande bassine bleue c’est parce que je suis une nouvelle personne qui a accepté le pardon de Jésus pour mes fautes, et qui a accepté cette nouvelle vie. C’est parce que je crois que ce Jésus là, c’est le fils de Dieu, qu’il est ressuscité, et qu’il reviendra et j’y crois comme je crois que j’ai deux yeux un nez et une bouche.

Ce Baptême est surement le plus grand engagement de ma vie, et pourtant, moi qui ai un peu peur des engagements, rien ne me rassure plus que celui là. Parce que je vais vivre avec Dieu, pour Dieu et je lui fais totalement confiance pour l’avenir.

Répondre à cet article

2 Messages

  • « Seul Dieu a le pouvoir de nous changer » 3 juillet 2011 17:07, par Claude Rouvière

    Je n’ai pas pu assister aux baptêmes car je prêchais ailleurs mais je suis très heureuse de lire ton témoignage et je peux te dire une chose : je t’ai VU changer !
    Que le Seigneur te fortifie chaque jour ! Claude Rouvière

    repondre message

  • « Seul Dieu a le pouvoir de nous changer » 6 juillet 2011 13:41, par Jean-Yves LG

    Le titre a attiré ma curiosité et je suis content de découvrir qu’il s’agit de ton témoignage, Elodie.

    Dieu honore celui / celle qui L’honore.

    Content aussi d’imaginer que tu nous rejoignes, avec le groupe de lycéens, dès la rentrée.

    Profite de ton été...

    repondre message


Nouveautés | Lettre de nouvelles | Écrivez-nous ! | SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |