Le portail des églises et associations protestantes de l’agglomération grenobloise adhérant au Réseau Fraternel Évangélique de France


CoeurNet (accueil) > Qui sommes nous ? > Rencontre entre directeurs du Nouvel Observateur et responsables (...)

Rencontre entre directeurs du Nouvel Observateur et responsables protestants et évangéliques

mardi 20 avril 2004

« Nous sommes désolés » n’ont cessé de répéter Serge Lafaurie, directeur de la rédaction du Nouvel Observateur et Michel Labro, directeur adjoint, aux responsables protestants avec lesquels ils déjeunaient.
C’est la Fédération Protestante qui avait lancé l’invitation à la rédaction du Nouvel Observateur à la suite du dossier que cet hebdomadaire avait publié sous le titre « Les évangéliques, la secte qui veut conquérir le monde. » Autour de la table, une dizaine de représentants d’Eglises et d’institutions protestantes dont l’alliance Evangélique et, pour la première fois, la Fédération Evangélique. A noter l’absence des Assemblées de Dieu qui, elles aussi, avaient vigoureusement riposté suite à l’article incriminé.
Serge Lafaurie qui s’est présenté comme agnostique (et arrière petit-fils d’Ami Bost, père du pasteur John Bost, initiateur de la Fondation du même nom) a avoué n’avoir pas mesuré les conséquences de la Une avec la photo de Bush sur fond de croix. « J’ai été surpris de découvrir que l’ensemble des protestants français avait été blessés par ce dossier. »
Pour lui, « les articles s’en prenaient aux Etats-Unis et au Brésil ; à nos yeux c’était un sujet politique international et non pas religieux. »
Les responsables protestants n’ont pas caché leurs critiques et leur indignation recommandant même à ce grand hebdomadaire de se payer les services d’un journaliste spécialiste du religieux, puisque le journal n’en possède pas !
De plus, Stéphane Lauzet n’a pas hésité à reprocher le traitement, la semaine suivante, du courrier des lecteurs dans les colonnes du Nouvel Observateur En effet, la « sélection des courriers publiés n’étaient pas représentative. »
Contacté par notre rédaction, Serge Lafaurie a redit « ne pas avoir visé les évangéliques français dans les articles incriminés » et « regretter l’amalgame avec les évangéliques des Etats-Unis et d’Amérique latine ».
Malgré les critiques reçues, il a trouvé les responsables protestants et évangéliques « authentiques et chaleureux » et espère avoir créé des contacts nouveaux qui permettront, le cas échéant, une meilleure information. Mais la rédaction est formelle : le déjeuner d’explication ne devait pas aboutir à de excuses dans les colonnes du journal !.

Eric Denimal.
Rédacteur en chef, pour la France, du journal le Christianisme Aujourd’hui

Voir en ligne : Les évangéliques contre le Nouvel-Obs

Répondre à cette brève


Nouveautés | Lettre de nouvelles | Écrivez-nous ! | SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |