Le portail des églises et associations protestantes de l’agglomération grenobloise adhérant au Réseau Fraternel Évangélique de France


CoeurNet (accueil) > Qui sommes nous ? > Communiqué de la Fédération Evangélique de France en réaction à l’article du (...)

Communiqué de la Fédération Evangélique de France en réaction à l’article du Nouvel Observateur

vendredi 5 mars 2004

Fédération Évangélique de France

Secrétariat général
BP 18
65290 JUILLAN

Communiqué

« Le dossier du Nouvel Observateur N° 2051 intitulé « Les évangéliques la secte qui veut conquérir le monde » traite surtout des évangéliques aux USA. Il est hasardeux et réducteur de classer 70 millions de croyants dans une secte ! Tous les évangéliques américains n’approuvent pas la politique de Georges W. Bush.

Le titre et le ton provocateur employés par les auteurs ont blessé les évangéliques français dans leur grande majorité. La Fédération Évangélique de France (FEF) partage l’émotion de l’Alliance Évangélique de France, de la Fédération Protestante de France, de l’Union Nationale des Assemblées de Dieu et d’autres.

Après le débat sur la laïcité le climat est, en France, assez tendu sans qu’il soit besoin qu’un journal comme Le Nouvel Observateur néglige de relever certaines différences essentielles entre les évangéliques français et américains. Ce qui aurait permis d’éviter l’amalgame que vous avez provoqué dans l’esprit du grand public. Votre vocation n’est-elle pas d’informer avec clarté ?

Les évangéliques français respectent la laïcité républicaine. C’est pourquoi ils sont organisés, dans leur grande majorité, en association 1905. Ainsi selon les statuts de leurs Églises, ils s’abstiennent de toute activité politique. Cette différence aurait mérité votre attention et vos commentaires !

Les évangéliques sont en forte progression. En quoi leur vitalité fait-elle automatiquement d’eux des prosélytes ou des sectes ? Si l’immense majorité des croyants témoigne de sa foi personnelle, elle le fait dans le respect de la liberté de conscience de chacun. Comme d’autres partagent leurs convictions politiques ou syndicales, souvent avec des moyens semblables : concerts, conférences, expositions, etc. Les sectes sont, elles, biens connues des autorités, autant par leurs méthodes que par leurs dérives.

Pourquoi Le Nouvel Observateur ne consacrerait-il pas un dossier sérieux sur les « évangéliques en France » en enquêtant auprès de ses différentes instances représentatives ? »

Alain STAMP chargé de communication de la Fédération Évangélique de France.
Téléphone ligne directe : 03 88 00 79 04
Portable : 06 07 28 21 19
Fax : 03 88 00 76 66
Courriel : alainstamp aol.com

Répondre à cette brève

1 Message

  • Je suis tout-à-fait d’accord avec votre réaction.
    Voici ce que j’ai écrit au rédacteur en chef du Nouvel Observateur :

    Monsieur le rédacteur en chef,

    J’ai entièrement lu votre prétendu “dossier” sur les évangéliques dans votre numéro 2051 du 26 février 2004.
    Le titre et le sous-titre sont assez ignobles et indignes d’une grande revue d’information, qui se rabaisse du coup au niveau d’un de ces magazines minables qui se vendent en faisant des gros titres sur le sensationnel. Votre titre et votre sous-titre font volontairement l’amalgame entre les évangéliques et des sectes apocalyptiques comme l’Ordre du Temple Solaire ou la secte japonaise Aum ou la secte islamique wahabite Al-Qaïda. Le principal but de ces sectes apocalyptiques est de semer la terreur et la mort.
    Le but des évangéliques, comme des chrétiens en général, est au contraire l’amour du prochain, la paix, et la plénitude de vie pour tous, ainsi que la réforme de l’individu et de la société.
    Georges Bush n’est pas un évangélique mais un méthodiste (dénomination protestante traditionnelle), et il a été désapprouvé par sa propre église pour ses aventures guerrières. Le fait qu’il se réfère souvent à Dieu et à la Bible n’est pas un critère de christianisme. Selon Jésus-Christ dans les Evangiles “on reconnaît l’arbre à son fruit”. Si Georges Bush a réellement dit que “l’Amérique doit diriger le monde”, il est en totale contradiction avec l’enseignement de Jésus-Christ qui a déclaré que son Royaume n’était pas de ce monde.
    La majorité des évangéliques français a condamné la guerre en Irak (voir notre site : www.coeurnet.org). Les évangéliques français n’ont absolument rien à voir avec le président Bush. Ils se reconnaissent plutôt dans des hommes comme William Booth, fondateur de l’Armée du Salut, ou Henri Dunant, fondateur de la Croix-Rouge, ou Georges Müller, fondateur de plusieurs orphelinats, ou Dietrich Bonhoeffer, célèbre opposant au nazisme. Ces hommes étaient de véritables évangéliques. Ils se reconnaissent aussi dans les huguenots, qui ont été persécutés par les dragons du “Roi-Soleil”. Leur seul crime était d’appartenir à la “RPF” (Religion Prétendue Réformée selon l’expression de l’époque).

    Votre article est mauvais sur le plan journalistique, étalant des affirmations sans citer les sources, ne faisant que deux citations de personnalités évangéliques, et encore il s’agit de pasteurs américains extrémistes, ne laissant aucune place aux évangéliques modérés qui sont nombreux, ne laissant aucune place au débat contradictoire, qui est pourtant, comme en expertise (je suis expert judiciaire) l’un des meilleurs moyens d’atteindre la vérité.
    Vous citez à peine l’ancien président Jimmy Carter, pour dire qu’il a abandonné son église parce qu’elle a approuvé l’intervention en Irak. C’est dommage que vous n’en parliez pas plus, mais c’est vrai que son personnage ne colle pas à l’image de l’évangélique agressif et conquérant que vous voulez à tout prix faire passer auprès de vos lecteurs, car Jimmy Carter était (et est encore) un vrai démocrate et un vrai évangélique, un homme de paix, qui a bien mérité son prix Nobel, qui continue à oeuvrer dans des missions diplomatiques pour la paix, et dans la fondation qui porte son nom et collabore avec l’Organisation Mondiale de la Santé pour éliminer certaines maladies tropicales en Afrique. Jimmy Carter est un vrai “born again christian”. C’est d’ailleurs à propos de lui qu’on a commencé à entendre en France ce vocable. Ne vous y trompez pas : ce n’est pas du tout une invention des chrétiens américains, mais c’est un concept purement biblique puisque Jésus lui-même a enseigné la “nouvelle naissance” en déclarant dans l’Evangile selon Saint Jean : “personne ne peut voir le Royaume de Dieu, s’il ne naît pas de nouveau” (Jean 3:3), vérité reprise par Saint Pierre dans sa 1re épître : “La parole de Dieu vous a fait naître de nouveau” (I Pierre 1:23)
    Toutes les églises évangéliques croient que la nouvelle naissance est la rencontre
    personnelle et spirituelle avec Dieu en Jésus-Christ (voir la conversion de Blaise Pascal dans ses “Pensées”), faisant accepter au croyant Jésus-Christ comme son “Sauveur” et son “Seigneur” et faisant du croyant une “nouvelle créature” (toujours selon les Evangiles, il n’y a aucune invention américaine dans ces expressions).
    Billy Graham n’est qu’un évangéliste, et il n’a aucune autorité sur d’autres églises que la sienne. Il n’est donc pas un “pape” évangélique. De plus il est membre des églises baptistes, qui font partie des églises protestantes historiques selon votre article et il ne ferait donc pas partie des “néo-chrétiens” ! Sachez que contrairement à l’église catholique ou anglicane, il n’y a aucune hiérarchie dans les églises évangéliques ou protestantes (il n’y a que des fédérations ou des associations d’églises). Vous lancez des affirmations gratuites, sans fondement, pour créer des amalgames dans l’esprit des lecteurs. Billy Graham, après ses campagnes d’évangélisation (j’ai eu l’occasion d’y assister personnellement), a toujours invité les personnes présentes à se joindre aux églises locales existantes, quelle que soit leur dénomination. Billy Graham a réussi le
    tour de force dans les années 1970 en Afrique du Sud, au temps de l’apartheid, à réunir dans un même stade et en les mélangeant, des blancs et des noirs.
    A propos de la situation des chrétiens dans les pays musulmans, vous êtes très mal informé . Vous citez “la presse locale” (laquelle ? existe-t-il une presse libre dans ces pays ?) qui parle de “l’ impunité dont jouissent les convertis auprès des islamistes” (!) en rajoutant, comme à regret, “aux yeux de qui ils sont pourtant des apostats passibles, selon la charia, de la peine de mort”. Vous savez bien que la liberté de conscience n’existe pas dans les pays islamiques, et il est inutile d’essayer d’expliquer “cette étonnante indulgence de la part de l’Etat et des barbus par la protection qu’apporte Washington aux églises évangéliques” (!), car il n’existe pas d’indulgence et de protection. En Arabie Saoudite, pourtant alliée des Etats-Unis, il est interdit à un musulman de devenir chrétien, et seuls les chrétiens d’origine étrangère (comme les philippins) sont à peine tolérés. Les sectes islamiques intégristes comme Al-Qaïda se fichent complètement de ce que pense Washington, au contraire, puisqu’elles ont déclaré la guerre universelle aux juifs et aux chrétiens qu’ils appellent les “croisés”.
    Des rapports officiels indiquent que les chrétiens dans leur ensemble sont aujourd’hui le groupe religieux le plus persécuté dans le monde. Le Nouvel Observateur ferait bien de faire un dossier à ce sujet, peu rapporté par les médias. Existe-t-il des exemples de musulmans persécutés par des chrétiens ? Je ne le crois pas. Les chrétiens irakiens ont subi pendant la période des fêtes de Noël 2003 des persécutions et des assassinats de la part des musulmans, sans aucune protection particulière des soldats américains qui avaient d’autres chats à fouetter. “Paris-Match” en a parlé. Mais beaucoup mieux que “Paris-Match”, je vous renvoie au magazine mensuel “Portes Ouvertes” (B.P. 139 67833 Tanneries Cedex, site internet www.portesouvertes.fr) qui donne des informations de première main sur les persécutions et les atrocités subies par les chrétiens dans différents pays du monde et notamment dans les pays communistes (autrefois) et musulmans (aujourd’hui). Savez-vous qu’il y a de moins en moins
    d’arabes chrétiens en Palestine à cause de la pression qu’il subissent de la part des musulmans ? Que des églises ont été détruites et des chrétiens tués en Indonésie et au Pakistan ? Que la population de l’Ile de Timor a failli être victime d’un génocide sans l’intervention des Nations Unies car la majorité sont des chrétiens ? Les chrétiens en général et les évangéliques en particulier (à part quelques groupuscules sectaires extrémistes dont vous exagérez l’importance) sont des gens paisibles. Vous insultez les chrétiens et vous leur faites un procès d’intention en citant le “chercheur” Philip Jenkins selon lequel “ces néochrétiens ... ne manqueront pas d’entrer tôt ou tard en guerre totale contre leurs voisins”. Ce qu’enseigne Jésus-Christ, et ce qu’apporte la foi en lui, c’est la paix et l’amour du prochain. Comment pouvez-vous clore votre article par une citation aussi injuste et partisane sans l’équilibrer avec un avis différent ? Je suis indigné. Ceci
    mérite des excuses.

    Dans le “glossaire” qui suit, vous dites que les évangéliques existent depuis un siècle. C’est faux. Historiquement et spirituellement, leur origine remonte à la Réforme protestante, qui a préconisé le retour à la Bible et au salut par la foi personnelle (c’est la nouvelle naissance), aux anabaptistes du 16e siècle, qui ont supprimé le baptême des enfants et sont revenus au baptême biblique des adultes, et qui ont prêché le refus de prendre les armes envers quiconque (ils étaient les premiers objecteurs de conscience), et aux grands mouvements de réveil qui ont eu lieu en Europe dès le 18e siècle. Si les évangéliques gardent l’héritage des anabaptistes et leur refus des armes, ils ne peuvent qu’être opposés à l’aventure irakienne de Bush.

    Sophie des Déserts essaie de créer un amalgame avec des sectes basées sur l’argent comme la “Science Chrétienne” en faisant croire que les évangéliques vendent à prix d’or leur master en communication évangélique (alors que l’Evangile est gratuit). Elle oublie de dire que tous les cursus universitaires aux USA sont très coûteux (de nombreux étudiants américains viennent en Europe pour cette raison). Sophie des Déserts ferait mieux d’aller visiter le musée-mémorial du Désert (pardon pour ce jeu de mots facile), à côté de St-Jean du Gard, où elle verra combien ont souffert pour leur foi les huguenots français, premiers évangéliques, victimes du “Roi-Soleil” et de ses “dragons”, et envoyés aux galères. La persécution des huguenots, depuis la Révocation de l’Edit de Nantes jusqu’à la Révolution française, a duré plus de cent ans !

    Dans l’article sur le Brésil, gros plan sur l’église “Universal” qui est un mouvement
    sectaire, non reconnu par de nombreux évangéliques. Là aussi , pas de citation sérieuse. On n’y trouve que des citations de gens mal informés ou des citations complètement stupides comme “après le rock évangélique, pourquoi pas le strip-tease évangélique ?”

    En ce qui concerne l’article sur la France, voulez-vous rallumer les guerres de religion, en vous en prenant de cette façon à la troisième religion de France ? (les églises évangéliques sont proches des églises réformées et les ont même supplantées en nombre, mais ensemble ils représentent plus d’un million de français). Les églises réformées et évangéliques ont organisé ensemble la “Fête de l’Evangile” en juin 1996 qui a rempli les arènes de Nîmes avec 10000 personnes.
    Vous cachez votre ignorance de la réalité des églises évangéliques françaises derrière des termes comme “galaxie très mouvante” (?). Il n’était pourtant pas si difficile de prendre contact avec les deux organisations représentatives des églises évangéliques françaises : l’AEF (Alliance Evangélique Française) et la FEF (Fédération Evangélique de France) et de les interroger. Elles sont solidement implantées en France depuis de nombreuses années, reconnues par les autorités depuis longtemps, et je ne vois pas où est leur “mouvance”. Il existe aussi un Annuaire Evangélique officiel édité par la FEF et qui recense toutes les églises et les oeuvres évangéliques de France. Vous n’avez pas su trouver ces sources d’information dignes de foi (c’est le cas de le dire), et que vous auriez pu interroger, alors que notre ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy les a trouvées, et qu’il est venu en personne assister à l’Assemblée Générale de la FEF le 1er février 2004. Aurait-il rendu visite à la FEF si les évangéliques étaient une secte ? Il a adressé à cette
    occasion un message reconnaissant que les évangéliques faisaient parties des grandes religions de France, et leur déclarant : “Vous n’êtes pas une menace. Vous êtes un facteur d’équilibre.” (voir des extraits de son discours sur le site de la FEF : www.fef.ablexx1.com ). Nicolas Sarkozy (sans parti-pris politique) est plus tolérant que vous, qui voyez les évangéliques, tout au long de votre prétendu “dossier”, comme une menace.

    Je demande la publication de cette lettre ou de quelques extraits dans le courrier des lecteurs, au titre de droit de réponse. Malheureusement, le mal est quand même fait (médisez, médisez, il en restera toujours quelque chose).

    Dans cette attente, je vous prie d’agréer, Monsieur le Rédacteur en Chef, l’expression de mes salutations distinguées.

    Docteur Jean Wolga

    repondre message


Nouveautés | Lettre de nouvelles | Écrivez-nous ! | SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |